0

Recherche mot-clé

Mise en page du CV : ces 4 choses qui agacent

Recherche emploi – CV – mise en page

© iStockphoto.com/Anchiy

 

7, 11, 40 secondes… le temps moyen passé par les recruteurs sur un CV fait l’objet de nombreuses statistiques toutes différentes, mais une chose est sûre : ce n’est pas long. Partant de ce postulat, il est primordial de se différencier, et cela vaut autant pour le fond que pour la forme. Voici 4 écueils à éviter pour la mise en page de votre CV.

 

1. Le pavé

 

Pour éviter de submerger l’œil du recruteur d’informations, utilisez :

  • l’alignement : pour éviter les trous inesthétiques, ne justifiez pas votre texte. Préférez un simple, mais naturel alignement à gauche.
  • l’interlignage : il s’agit de l’espace entre deux lignes de texte. Nous vous conseillons de laisser un interlignage par défaut de 1,0 à l’intérieur de vos rubriques Formation, Expérience professionnelle, etc., et de préférer un interlignage de 1,5 entre les titres et le corps du texte.
  • les listes à puces, qui permettent de lister par exemple les activités d’un poste ou les compétences
  • les alinéas ou retraits : il s’agit de l’espace précédant une ligne de texte. Ils permettent de structurer vos informations en plusieurs niveaux. Veillez toutefois à homogénéiser leur alignement. Par exemple :
    Chef de partie Entremétier, Hôtel de la Gare (niveau 1)
    Préparation des entrées (niveau 2)
    Commis de cuisine, Hôtel de la Poste (niveau 1)
    Préparation des garnitures et sauces (niveau 2)
    Préparation des matières premières (niveau 2)

    L’ajout d’un troisième niveau commencerait à surcharger votre CV. Si vous souhaitez mettre une autre information en valeur, privilégiez la mise en forme des caractères.

 

2. La cacophonie de mise en forme

 

Pour mettre en relief les informations importantes utilisez :

  • le gras et l’italique, mais toujours avec parcimonie. Ne perdez pas de vue qu’il s’agit d’attirer l’œil sur des éléments clés : si tout votre texte est en gras ou en italique, cela dénotera des difficultés de synthèse. Par exemple : mettez le nom de vos précédents employeurs en gras, et vos succès en italique.
  • la casse, ou taille des caractères. De manière générale, le corps du texte n’excède pas 12 points. Vous pouvez utiliser une casse légèrement plus élevée pour les titres de vos rubriques ou l’intitulé de vos postes. Évitez les lettres capitales, qui peuvent être perçues comme agressives.
  • la police de caractères : il est préférable de n’utiliser qu’une police de caractère tout au long du CV pour ne pas perturber la lecture. Les polices sans serif (Arial, Calibri, Verdana) sont plus faciles à lire, tandis que celles avec un serif, ou empattement (Times New Roman) s’adressent à des milieux plutôt littéraires. Si vous tenez vraiment à variez la police de caractères dans votre CV, utilisez une police de la même famille.

 

Et mettez toutes les chances de votre côté en enregistrant votre CV au format PDF, qui « fige » votre mise en forme, évitant ainsi les aléas liés au support ou à la version du logiciel du recruteur.

 

3. L’arc-en-ciel

 

Voir la vie en couleurs, c’est bien. Mais gardez à l’esprit que votre potentiel employeur n’a pas forcément envie de vider ses cartouches d’encre en imprimant votre CV, s’il dispose d’une imprimante couleurs, d’ailleurs. Utilisez la couleur à bon escient (vos succès en couleur, pourquoi pas ?), mais veillez à ce que votre couleur ressorte visible lorsqu’elle est imprimée en nuances de gris.

 

4. Les titres évocateurs

 

Votre CV est un CV, cela saute en principe aux yeux. Inutile donc de titrer votre CV par « Curriculum Vitae ». Indiquez plutôt vos nom et prénom, ou votre projet professionnel, beaucoup plus parlant sans être alambiqué.
De même, le nom de votre fichier suit idéalement le schéma : CV-NOM-Prénom. Nombreux sont encore les « img-13625635584.jpg » ou « CV.doc »...


 

Par-dessus tout, le CV ne doit pas être une liste de ce que vous avez fait ou de ce que vous recherchez, mais plutôt un portrait de vous, de ce qui vous a intéressé et de ce que vous voulez accomplir. Il doit vous ressembler : des alinéas variés et maîtrisés ou des couleurs traduiront un caractère dynamique, alors qu’une présentation sans fioriture correspondra aux personnalités plus cartésiennes.

 

Consultez les articles connexes sur le CV :